Revue des tendances émergentes de la cryptomonnaie au Québec

Publié le 2022-01-26 par Tessa Anaya

Bien que les cryptomonnaies ne soient pas acceptées par le gouvernement canadien, les monnaies virtuelles gagnent indéniablement en notoriété. Découvrez comment les Canadiens et les Québécois utilisent les cryptomonnaies et quelles sont les tendances qui pourraient s’avérer utiles pour les entreprises.

cryptomonnaie ou monnaie virtuelle au Canada

Les monnaies virtuelles gagnent du terrain dans le secteur financier, à tel point que la Banque du Canada pense implémenter un huard numérique. D’après cet article, cela ne pourrait se faire que si une ou plusieurs cryptomonnaies privées étaient adoptées par le grand public. Passer à une économie entièrement numérique aurait un impact considérable sur les activités de tout type, notamment sur les systèmes de traitement des paiements et autres services financiers.

Pour aider les PME à s’adapter au monde des monnaies virtuelles, Capterra a interrogé mille Canadiens familiers avec la notion de cryptomonnaie pour en savoir plus sur leur relation avec cette nouvelle technologie et leurs attentes. Vous trouverez la méthodologie complète au bas de cet article.

Cryptomonnaie : qu’est-ce que c’est?

Les cryptomonnaies ou monnaies virtuelles sont définies par le gouvernement canadien comme un type de monnaie numérique créée à l’aide d’algorithmes informatiques. Ces monnaies sont basées sur des systèmes décentralisés qui enregistrent les transactions. Ces dernières ne sont pas soutenues par le gouvernement. Ces systèmes sont formés de réseaux de pair-à-pair (P2P) composés par les ordinateurs des participants à ces transactions. De ce fait, les cryptomonnaies résisteraient à l’inflation.

 la définition de la cryptomonnaie décodée pour les entreprises/PME

Les monnaies numériques peuvent être utilisées pour acheter des produits et des services en ligne, bien que très peu de détaillants les acceptent, au Canada. Malgré tout, 25 % des répondants canadiens que nous avons interrogés utilisent actuellement, ou ont acheté, des cryptomonnaies, tandis que 37 % prévoient de s’en servir dans un futur proche. Au Québec, le niveau d’utilisation de la monnaie virtuelle est plus élevé : 31 % des répondants indiquent une utilisation actuelle ou passée de la cryptomonnaie, mais seulement 33 % prévoient de les utiliser dans le futur. 

Quels types de monnaies virtuelles les Québécois préfèrent-ils?

Sachant que près d’un participant Québécois sur trois utilise présentement les cryptomonnaies, les PME devraient se demander s’il ne serait pas judicieux de les accepter comme moyen de paiement. Ces paiements par cryptomonnaies ne sont pas encore considérés comme des règlements traditionnels. Il faudra probablement passer par un logiciel de traitement des paiements qui accepte les monnaies numériques les plus utilisées par vos clients.

D’après les utilisateurs québécois interrogés, les monnaies virtuelles les plus populaires sont :

  • Bitcoin (80 %)
  • Ethereum (50 %)
  • Dogecoin (23 %)
  • Cardano (22 %)
  • Litecoin (20 %)

Les PME devraient cependant se méfier de l’effet de mode qui affecte certaines de ces cryptomonnaies. Si leur usage ne fait que croître depuis l’introduction de Bitcoin sur le marché en 2009, leur adoption grand public reste relativement nouvelle. La majorité des répondants basés au Québec sont des utilisateurs récents : 30 % d’entre eux utilisent une ou plusieurs monnaie(s) virtuelle(s) depuis 6 mois à un an, et la même proportion (30 %) a acheté ou utilisé une ou des cryptomonnaie(s) au cours des 6 derniers mois. 

 graphique illustrant les tendances d'utilisation des cryptomonnaies parmi les utilisateurs canadiens

Conseil pour les PME : Bien que l’attrait des monnaies numériques soit indéniable pour le secteur financier, elles sont généralement décentralisées et ne sont soumises à aucune régulation gouvernementale. Leur valeur est tirée de l’offre, de la demande et de la spéculation. La croissance et décroissance de leur valeur en font des investissements volatiles. Les entreprises pourraient donc tirer parti d’un logiciel de gestion des risques financiers pour évaluer les risques associés aux investissements réalisés à l’aide de cryptomonnaies.

Qu’est-ce qui motive les utilisateurs à investir dans les cryptomonnaies?

Si vous vous demandez pourquoi les tendances s’accentuent aussi rapidement, les réponses à notre enquête devraient vous intéresser. Comprendre les motivations des investisseurs en monnaies numériques pourrait bien aider les entreprises à les convertir en clients habituels. 

D’après notre enquête, la plupart des utilisateurs canadiens de cryptomonnaies (58 %) semblent vouloir avant tout générer des bénéfices. Cependant, près de 48 % d’entre eux apprécient également le fait de participer à un mouvement innovant et alternatif, ce qui peut refléter leurs valeurs en tant qu’acheteurs.

raisons pour lesquelles les Canadiens investissent dans les cryptomonnaies

Quant à la méthode utilisée pour réaliser ces investissements, 82 % des Canadiens interrogés font appel à des plateformes d’échange de monnaies numériques en ligne. La technologie de chaîne de blocs (blockchain en anglais) utilisée pour faciliter les échanges de cryptomonnaies permet aux utilisateurs d’interagir et de vérifier les informations financières de chacun sans jamais révéler leur identité. Il s’agit donc d’une méthode d’échange financier anonyme. Toutefois, cette fonctionnalité rend les transactions en cryptomonnaies intéressantes pour les criminels.

En plus des plateformes de cryptomonnaies numériques, 38 % des utilisateurs canadiens interrogés s’appuient par ailleurs sur des plateformes d’échanges traditionnelles. 15 % d’entre eux utilisent aussi les tout nouveaux distributeurs de Bitcoin qui sont apparus au Canada. Ils ont ainsi accès à leurs portefeuilles pour procéder à leurs achats.

Conseil pour les PME : Si votre entreprise envisage d’investir dans les cryptomonnaies, assurez-vous de suivre le guide pour les utilisateurs de monnaies numériques et les professionnels de l’impôt publié par l’Agence du revenu du Canada. On croit souvent à tort que les cryptomonnaies ne sont pas soumises à l’impôt. Cependant, il est recommandé de consulter ce guide pour comprendre les implications fiscales qui découlent de l’utilisation de ces monnaies virtuelles.

Qui pilote la tendance de la cryptomonnaie?

Pour déterminer si les PME doivent prendre en compte les tendances de cryptomonnaies, il est important de définir les groupes démographiques des utilisateurs. 

Parmi les 250 utilisateurs canadiens de monnaies numériques actuels, 66 % d’entre eux sont des hommes. Les femmes sont moins friandes de cette technologie; seuls 34 % des femmes interrogées indiquent avoir acheté des cryptomonnaies alors qu’elles sont représentées à parts égales avec les hommes.

Bien que les hommes utilisent les cryptomonnaies plus que les femmes, les groupes démographiques se rejoignent quand il s’agit de l’utilisation future de ces technologies. 45 % des femmes interrogées prévoient de s’y mettre, contre 55 % des hommes.

graphique des utilisateurs de cryptomonnaies au Canada selon leur genre

Le rôle de l’âge dans l’utilisation des cryptomonnaies

Comme les cryptomonnaies sont des technologies plutôt récentes, il est logique qu’elles aient plus de succès auprès des plus jeunes. D’après notre enquête, les jeunes Canadiens achètent et utilisent les cryptomonnaies en plus grande proportion par rapport aux individus plus âgés. Plus les participants sont âgés, moins ils souhaitent se pencher sur les monnaies virtuelles à l’avenir.

Groupes démographiques des Canadiens investissant en cryptomonnaie :

  • 41 % des 23-35 ans
  • 34 % des 18-22 ans
  • 21 % des 36-55 ans
  • 8 % des 56-65 ans

Groupes démographiques des Canadiens qui n’ont pas utilisé de cryptomonnaie et qui ne s’y intéressent pas :

  • 60 % des 56-65 ans
  • 38 % des 36-55 ans
  • 21 % des 23-35 ans
  • 23 % des 18-22 ans

Cependant, tous les groupes démographiques s’intéressent aux investissements en cryptomonnaie. 19 % des participants canadiens de 65 ans et plus prévoient d’utiliser les monnaies numériques un jour, et au moins 30 % des autres tranches d’âge envisagent de réaliser des investissements.

Conseil pour les PME : Les études ayant révélé que les données démographiques peuvent affecter l’opinion des employés ou des clients sur les cryptomonnaies, la collecte d’informations plus poussées sur les données démographiques de votre équipe ou de votre clientèle pourrait vous aider à prendre des décisions d’investissement ou de mise en œuvre des cryptomonnaies. Pour obtenir des informations personnalisées, les logiciels d’engagement des collaborateurs et les outils de sondage peuvent être adaptés et poser les questions pertinentes pour mieux comprendre la clientèle et ses préférences financières.

Plus de la moitié des répondants sont intéressés à être payés en cryptomonnaie

Quand on leur demande s’ils accepteraient d’être payés en cryptomonnaie dans les 5 années à venir, 66 % des répondants québécois se sont montrés intéressés. 16 % sont quelque peu intéressés, 33 % sont modérément intéressés et 16 % sont très intéressés. Bien que cela puisse influencer l’évolution des attentes des employés et les opérations de paie des PME, il est important d’aborder les risques que comportent les cryptomonnaies.

Un grand nombre des personnes interrogées se disant intéressées par l’achat futur de cryptomonnaies attribuent leur hésitation à un manque de connaissances. Un nombre important des participants ont également cité la crainte de voir les cryptomonnaies disparaître, interdites par les gouvernements, ainsi que les risques de fluctuation. Ces deux facteurs illustrent le manque de connaissances ainsi que les certitudes relatives aux monnaies numériques. 

un graphique présentant les raisons du refus d'investir

Comme pour tout investissement commercial, il est crucial d’étudier les obligations et les risques associés à l’achat et à la vente de cryptomonnaies avant de passer à l’acte. Si l’investissement concerne les salaires des employés ou un possible modèle commercial, il faudra à tout prix former les équipes pour protéger la sécurité de vos informations financières et assurer la conformité fiscale.

Dernières réflexions

L’utilisation grandissante des cryptomonnaies pourrait inciter le gouvernement canadien à créer sa propre monnaie numérique, mais l’avenir de cette technologie est loin d’être assuré. Malgré l’empressement des consommateurs à utiliser les cryptomonnaies que nous avons pu constater lors de notre enquête, il est important de prendre en compte les risques mentionnés plus haut ainsi que les appréhensions associées à ces monnaies. 

Les cryptomonnaies et les monnaies virtuelles produites par les gouvernements présentent toutes deux des avantages et des inconvénients distincts, qui évolueront sûrement à mesure que de nouvelles technologies seront développées et que la société y sera plus réceptrice. À l’heure actuelle, les entreprises devraient garder un œil sur les tendances et mener des recherches approfondies sur les avantages et les risques que présente cette technologie, ainsi que sur la mise en œuvre, la conformité réglementaire et les outils de sécurité nécessaires à son fonctionnement. 

Vous voulez en savoir plus sur les systèmes de traitement des paiements? Consultez notre catalogue.


REMARQUE : Cet article vise à informer nos lecteurs sur les préoccupations des entreprises au Canada. Il n’est en aucun cas destiné à fournir des conseils financiers ou à approuver un plan d’action spécifique. Pour obtenir des conseils sur votre situation particulière, consultez votre comptable ou votre conseiller financier.

Méthodologie de l’enquête :

Pour collecter les données utilisées dans ce rapport, nous avons mené une enquête en ligne en octobre 2021. L’enquête a été envoyée à 1 356 personnes, et 1 008 d’entre elles ont été sélectionnées pour participer. Les critères de sélection sont les suivants :

  • Doit résider au Canada
  • Doit avoir plus de 18 ans
  • Doit connaître le concept de la cryptomonnaie A répondu « Je sais ce que c’est » ou « Je connais le sujet » et a su définir le concept de monnaie numérique via une question à choix multiples.

Pour la partie québécoise de l’enquête, 239 personnes ont été sélectionnées selon les mêmes critères que ci-dessus, avec en plus la nécessité de résider dans la province de Québec.

L’échantillon de participants est représentatif de la population canadienne.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos de l'auteur(e)

Analyste de contenu pour Capterra, elle prodigue aux PME les conseils leur permettant d'améliorer leur organisation. Diplômée de l'Université du Michigan, elle vit à Barcelone.

Analyste de contenu pour Capterra, elle prodigue aux PME les conseils leur permettant d'améliorer leur organisation. Diplômée de l'Université du Michigan, elle vit à Barcelone.