Comment intégrer la ludification à sa stratégie marketing

Publié le 2022-08-04 par Chiara Casse et Tessa Anaya

De nos jours, le succès d’une entreprise dépend en grande partie de sa capacité à communiquer avec ses clients. L’expérience client joue désormais un rôle fondamental dans le commerce.
La ludification pour les PME

C’est le type d’expérience que vous pourrez procurer à votre client potentiel au moment où il interagit avec votre marque qui sera déterminant pour le convaincre de revenir. Dès le moment où un client potentiel entre en contact avec votre entreprise jusqu’à celui de sa conversion en acheteur, il est important d’instaurer une relation susceptible de durer.

Le client potentiel dispose d’un éventail de choix démesuré. C’est pourquoi son seuil d’attention, lorsqu’il navigue en ligne, diminue progressivement. Aujourd’hui, le véritable défi est de parvenir à garder les internautes sur son site d’e-commerce ou sur son application mobile. Une fois de plus, la clé du succès est dans la capacité à se distinguer. Comment s’y prendre?

De nombreuses entreprises du monde entier recourent à une technique qui a été mise au point pour stimuler l’attention des utilisateurs : la ludification, ou gamification.

Qu’est-ce que la ludification?

La ludification consiste à appliquer les mécanismes du jeu et en particulier des éléments de conception du jeu vidéo à des contextes extérieurs au jeu tel qu’on le conçoit habituellement.

Le jeu est indubitablement l’un des instruments les plus efficaces pour atteindre le public et communiquer avec lui. Une fois certaines mécaniques rendues ludiques, l’usager se sent impliqué durant son parcours de navigation en ligne.

Faisant levier sur des besoins naturels comme la compétition ou le sens d’appartenance à un groupe, le consommateur est immergé dans une expérience en communication directe avec la marque.

La ludification se base sur des niveaux à franchir, des objectifs à atteindre. Elle permet d’entrer en compétition avec d’autres usagers, chaque performance étant gratifiée de primes et de récompenses.

Inclure la ludification dans votre stratégie marketing peut vous valoir des avantages non seulement réels mais aussi quantifiables, comme une visibilité et un engagement en hausse, le renforcement de la notoriété de la marque et la fidélisation des clients.

Comment utiliser la ludification en marketing?

Pour comprendre comment utiliser la ludification, nous pouvons nous aider du schéma classique des jeux vidéo. Quand nous jouons, nous sommes poussés à accomplir différentes actions afin d’obtenir des récompenses et d’atteindre des objectifs. Le jeu vidéo comporte un système de niveaux à franchir, de points et de classements. Appliqué à des contextes non ludiques, ce type de mécanisme et de dynamiques de jeu constitue la ludification.

La ludification est notamment utilisée aussi bien au niveau du marketing qu’à celui de l’entreprise : dans ce dernier cas, elle sert à motiver salariés et collaborateurs à atteindre des objectifs et à achever des tâches. Quant à la ludification dans le marketing, on y a recours dans des buts multiples : depuis l’implication de l’utilisateur jusqu’à sa fidélisation.

La ludification consiste donc dans le transfert de concepts et systèmes typiques des jeux vidéo (quizz, bonus, tests, récompenses) à des contextes non ludiques, dans l’objectif de véhiculer des messages, de promouvoir des produits ou des services pour le compte d’une marque.

De cette façon, l’expérience utilisateur se transforme en “jeu”, faisant de l’usager l’acteur principal de l’univers de la marque, le menant au long d’un parcours où il reçoit reconnaissance et gratifications.

Cette méthode permet d’atteindre deux objectifs essentiels à toute stratégie : davantage d’engagement et une meilleure perception de la marque.

Comment la ludification fonctionne-t-elle?

La ludification fonctionne en agissant sur des instincts naturels qu’elle satisfait à travers des récompenses et des gratifications. Deux points fondamentaux la caractérisent : les mécanismes, c’est-à-dire les éléments de base sur lesquels repose le jeu, et les dynamiques, à savoir les besoins et les désirs que l’usager satisfait pendant ses différentes activités.

Voici la forme que peuvent prendre ces éléments fondamentaux :

  • Points, crédits et récompenses : pas de jeu sans but à atteindre. Un but stimule l’usager avant même de mettre ses performances à l’épreuve. Les points, les crédits et les récompenses peuvent être virtuels, mais ils sont dans tous les cas incontournables pour des activités de ce type. 
  • Les niveaux : ils indiquent les étapes d’un parcours et se distinguent en fonction de leur degré de difficulté. Insérer des niveaux dans le jeu permet de répartir les différents utilisateurs en une véritable échelle hiérarchique. Les niveaux stimulent la compétition entre les participants ainsi que leur envie d’entreprendre de nouvelles activités.
  • Les défis : ils représentent les différentes épreuves auxquelles l’utilisateur doit faire face pendant le “jeu”. Remporter des défis peut lui permettre de passer à un autre niveau, de remporter une récompense, etc.
  • Les classements : classer les usagers les encourage à continuer à jouer et à s’améliorer en fonction des points obtenus.

Introduire la ludification dans une stratégie marketing

Nous avons vu comment la ludification permet d’établir un rapport direct et durable avec ses clients. Ce type d’activité se prête à de nombreux domaines, non seulement à votre site Internet ou à votre application mobile, mais aussi à des stratégies sur les réseaux sociaux et à des campagnes payantes.

À travers la ludification, de nombreux objectifs peuvent être atteints; dans tous les cas, il sera fondamental de parvenir à attirer l’attention du client et de lui donner envie de reprendre contact avec votre marque. Le but doit être d’entretenir la relation avec le client avant, pendant et après l’achat.

La ludification requiert un grand travail de préparation, qui comprend une mise en récit, l’éventuelle création et le développement d’applications à télécharger, la maîtrise de logiciels dédiés, le positionnement de la marque et beaucoup de créativité.

Dans son livre La vérité sur ce qui nous motive, Daniel Pink, auteur américain s’étant notamment penché sur des problématiques liées au monde du travail, énumère 3 éléments-clés pour une stratégie de ludification marketing :

  • La motivation : l’utilisateur doit être impliqué et incité à continuer à bénéficier du service offert.
  • L’apprentissage : les campagnes de ludification doivent avoir un objectif final, pour stimuler l’esprit de compétition.
  • La liberté : l’utilisateur doit être poussé à participer et à s’amuser lorsqu’il effectue les différentes activités. Il est également important d’éveiller sa curiosité : l’incertitude de ce qui va se produire suite à un événement doit l’encourager à continuer sa navigation.

Inclure la ludification dans votre stratégie marketing va vous permettre d’accroître le taux d’engagement de vos clients.

Vous avez tout intérêt à planifier au mieux votre stratégie, en vous adaptant à votre client idéal et au canal le plus profitable à votre communication. Ainsi, l’interaction des utilisateurs va augmenter, de même que le sentiment positif envers votre marque.

Le renforcement de la notoriété de la marque est un autre avantage de la ludification. Votre marque sera perçue comme innovatrice par rapport à la concurrence, mais aussi comme étant concernée par le renforcement et l’accroissement de sa communauté. En termes de fidélisation, vos clients seront encouragés à donner un écho positif de votre marque et donc à revenir.

Enfin, la ludification vous permet également de mieux cibler votre clientèle, en extrapolant les données de leur comportement pendant l’expérience en ligne. En repérant les utilisateurs les plus actifs et les plus fidèles, vous pourrez créer des offres sur mesure, ainsi que proposer des services et des produits plus adaptés à votre public.

Quels outils sont nécessaires à la ludification?

Avant de faire vos premiers pas dans la ludification, nous vous conseillons d’adopter des outils spécifiques pour éviter de tomber dans les classiques erreurs du débutant. Étant donné qu’il s’agit d’un secteur très technique, une planification réfléchie, une programmation et une étude sont de rigueur.

Vous trouverez sur le marché de nombreux outils pour des domaines et des applications variés.

Si vous souhaitez introduire la ludification dans votre contexte d’entreprise, mieux vaut privilégier des logiciels qui incluent des ressources pour la formation du personnel et qui stimulent autant leur implication qu’une saine compétition entre équipes.

Vous préférez projeter des campagnes de ludification pour votre stratégie marketing? Remettez-vous en à des outils qui stimulent l’engagement des usagers et qui sont utiles pour augmenter leur fidélisation à votre marque. Dans ce cas, nous vous conseillons de choisir des logiciels qui soient également en mesure de contrôler et d’évaluer les comportements des utilisateurs, de sorte à cibler au mieux votre public de référence.

Premiers pas en stratégie de ludification marketing

L’introduction de la ludification dans votre stratégie marketing va s’effectuer en plusieurs phases, simples mais efficaces.

Voyons ensemble les critères à suivre pour commencer :

1. Les objectifs

Une stratégie digne de ce nom se fixe toujours des objectifs à atteindre. Définir les objectifs et les paramètres de mesure (les Key Performance Indicators, ou KPI) est le premier pas pour comprendre ce que vous voulez obtenir de la ludification. Au terme de la campagne, il vous sera plus facile de comprendre si vos activités ont eu du succès ou requièrent une révision.

2. Les destinataires

Définir votre public de référence est fondamental à cette phase. La stratégie de ludification doit être bâtie en fonction de l’utilisateur que vous souhaitez atteindre. Tenez compte de tous les éléments qui caractérisent le destinataire : l’âge, la profession, les centres d’intérêt et le comportement en ligne.

3. La motivation

Une fois que vous avez défini votre public de référence, vous devez vous demander ce qui peut l’inciter à jouer. Quelles motivations seraient déterminantes pour lui? De quelles récompenses peut-il avoir envie? Modelez la destination et les bénéfices en fonction de votre cible. Ils doivent être clairs et stimulants dès le départ. À cette phase, titiller le sens du défi et de la participation est fondamental.

4. Les mécanismes de jeu

Identifiez les mécanismes de jeu qui peuvent stimuler les leviers motivationnels de votre utilisateur. Définissez tout ce qui caractérise le jeu : les règles, les points, les niveaux, les défis et les compétitions. Soyez audacieux et innovez. Les possibilités offertes par les nouvelles technologies sont vraiment illimitées. C’est le moment d’oser!

5. Le contrôle des résultats

Au terme de votre première campagne de ludification, vous serez en mesure de contrôler les résultats atteints et d’en tirer des conclusions pour améliorer vos prochaines campagnes. Pensez à bien extrapoler toutes les données concernant les comportements des utilisateurs et à tirer parti.

Vous cherchez un outil de ludification? Consultez notre catalogue!

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos des auteurs

Analyste de contenu pour Capterra. Experte en technologie et spécialisée dans les études sur les tendances numériques destinées aux PME. Vit à Barcelone.

Analyste de contenu pour Capterra. Experte en technologie et spécialisée dans les études sur les tendances numériques destinées aux PME. Vit à Barcelone.

Analyste de contenu pour Capterra, elle prodigue aux PME les conseils leur permettant d'améliorer leur organisation. Diplômée de l'Université du Michigan, elle vit à Barcelone.

Analyste de contenu pour Capterra, elle prodigue aux PME les conseils leur permettant d'améliorer leur organisation. Diplômée de l'Université du Michigan, elle vit à Barcelone.