5 tendances RH incontournables pour 2023

Publié le 2022-12-13 par Tessa Anaya

En pleine pénurie de talents, les petites et moyennes entreprises ont peur de perdre des employés qu'elles ne peuvent pas remplacer. Pour aider les spécialistes des ressources humaines (RH) à se concentrer sur la rétention et la fidélisation des employés, nous présentons cinq tendances incontournables pour répondre aux attentes des collaborateurs en 2023.

5 tendances pour les RH

Au cours des dernières années, de nombreux bouleversements ont eu un impact sur le marché du travail, dont les pénuries de main-d'œuvre et la transition amorcée vers des modèles de travail à distance ou hybrides. À mesure que le lieu de travail évolue, les attentes des employés lui emboîtent le pas, et tout employeur désireux de conserver ses effectifs devra y répondre.

Pour informer les PME sur ce que les employés pourraient attendre de leur employeur en 2023, nous avons passé au peigne fin nos recherches de ces dernières années pour mettre en évidence les tendances qui gagnent du terrain sur les lieux de travail. Rendez-vous à la fin de cet article pour consulter le détail des méthodologies utilisées.

Quels sont les facteurs ayant influencé les tendances RH au cours des dernières années?

Les spécialistes des ressources humaines sont souvent chargés de s'adapter aux nouvelles tendances, des tendances qu'ils doivent comprendre de bout en bout avant de décider de les implémenter. Avec l'accent mis sur la rétention et la fidélisation des employés suite à la pénurie de main-d’œuvre, les tendances en matière de gestion des ressources humaines ont gagné de l’importance.

Avant de concevoir une analyse de rentabilité liée aux dernières tendances RH, il convient de s’interroger sur l’origine de ces dernières. Les catalyseurs mentionnés ci-après ne sont que quelques-uns des principaux moteurs de cette "nouvelle normalité".

Les exigences de distanciation dues à la COVID-19 ont développé le télétravail

En raison des restrictions liées à la situation sanitaire, près d'un tiers des employés canadiens ont commencé à travailler à domicile en 2020, selon Statistique Canada. La majorité de ces travailleurs disent être aussi productifs chez eux que sur site. Il faut donc s’attendre à une forte résistance de la part des employés quand et si les entreprises décident d’imposer le retour permanent au bureau.

La croissance rapide de la numérisation au sein des entreprises

Les modèles de travail à distance étant de plus en plus répandus, les organisations de toutes tailles se sont penchées sur des logiciels pour assurer leurs activités commerciales de manière virtuelle. 84 % des employés de PME pensent que leur entreprise a été numérisée dans une certaine mesure dans notre enquête “Digitalization Survey” menée en 2021. Ceci étant, il est plus difficile d’évaluer leur niveau d’aisance vis-à-vis de ces nouveaux outils.

La pénurie de main-d'œuvre au Canada et l’état du marché professionnel

La pénurie de talents a influencé non seulement la disponibilité des employés, mais aussi leurs attentes lorsqu'ils recherchent un emploi. Étant donné que l’on décompte plus de postes non pourvus que de demandeurs d'emploi, les candidats sont en droit d’exiger des entreprises intéressées les avantages et les ressources qu’ils estiment nécessaires pour changer de poste.

1. Investir dans l’apprentissage et le développement

À l’heure actuelle, il est généralement admis que la pandémie a été un facteur déterminant de l’accélération de la numérisation dans les entreprises. 63 % des employés de PME ayant implémenté au moins un processus numérique ont indiqué dans l'enquête de 2021 sur la numérisation qu'ils avaient ajouté au moins un nouveau logiciel dans leur flux de travail depuis le début de la pandémie.

Avec l’implémentation rapide des nouvelles technologies, les stratégies de formation des employés doivent être prioritaires. 40 % des employés se sentent gênés dans une certaine mesure par les nouveaux processus numériques mis en place. Lorsqu'on leur a demandé quels étaient les aspects de la numérisation qu'ils estimaient les plus frustrants, la réponse la plus fréquente, donnée par un cinquième (19 %) de ces employés incommodés, était un manque de formation et d’informations claires.

Les RH devraient mettre en place des outils de formation pour aider les employés à naviguer sur leur lieu de travail numérique et garder à l’esprit que la formation peut influencer la satisfaction des employés. Dans notre enquête de 2021 sur les RH dans la nouvelle ère numérique, les employés des PME ont cité les possibilités d'apprentissage et de développement comme le quatrième facteur le plus important au moment de chercher un nouvel emploi.

Facteurs importants pour les employés en 2023
Conseil pour les RH : les possibilités d'évolution de carrière sont importantes pour les candidats. Mettez-les en valeur au moment de publier vos annonces de recrutement. Assurez-vous que les avantages indiqués sur ces offres d'emploi reflètent les investissements que votre PME est disposée à réaliser.

2. Informer les employés sur les pratiques de surveillance

Alors que les logiciels ont débarqué en masse sur les lieux de travail, le sujet de la surveillance a fait les choux gras de la presse. Plus d'un tiers (35 %) des travailleurs canadiens interrogés dans le cadre de l'enquête Digital Monitoring Survey 2022 de Capterra ont indiqué que leur entreprise utilisait au moins un outil de surveillance des employés. 

Il est compréhensible que les responsables veuillent surveiller certains aspects des activités professionnelles, comme contrôler les présences. Cependant, la culture de l'entreprise peut en souffrir si les employés ne sont pas prévenus qu’ils font l’objet d’une telle surveillance. Selon une étude de Gartner (en anglais), même lorsqu'il existe une communication sur ces sujets, la qualité de cette communication tend à être médiocre, ce qui se traduit par une certaine incompréhension et une sensibilisation limitée des employés à l'utilisation des données personnelles.

Malgré la nécessité d'une transparence accrue, seul un tiers (37 %) des employés surveillés et interrogés dans le cadre de notre enquête Digital Monitoring Survey 2022 ont été formés et/ou ont signé un accord de consentement concernant le logiciel de surveillance implémenté par l’entreprise. Pour conserver un bon niveau de confiance employeur-employé, créez un plan complet pour informer les travailleurs sur les pratiques de surveillance mises en place à l’aide de portails pour employés ou d'autres plateformes consultables à tout moment.

Conseil pour les RH : le développement de rapports de confiance sur le lieu de travail présente de nombreux avantages, notamment celui d'aider à réduire les risques de décrochage. Pour savoir comment encourager une atmosphère de travail où les employés se sentent en sécurité et valorisés, consultez notre guide dédié au développement de la confiance avec les employés (disponible en anglais).

3. Encourager les interactions entre collaborateurs

Travailler seul peut être un facteur de tension pour les employés, qu'il s'agisse de ceux qui travaillent à distance ou de façon hybride. Pendant la pandémie, les employés ont passé de longues périodes sans jamais rencontrer leurs collègues, ce qui a conduit beaucoup d'entre eux à se sentir isolés et peu concernés par ce qui se passait au sein de l’entreprise. Ce phénomène n’a pas disparu lors de l’assouplissement des restrictions; dans notre enquête Mental Health in the Workplace 2022, près d'un employé sur cinq (18 %) se sentait souvent isolé, et ce, qu'il travaille à distance ou sur place. 

Le télétravail reste un concept encore très récent pour beaucoup d’employés, et il n'est pas toujours aisé d'en identifier les inconvénients. L'un des principaux fils conducteurs des tendances en matière de lieu de travail est la mise en œuvre d'initiatives visant à améliorer la situation des employés; la promotion d’un environnement sociable et sain peut en faire partie. 

Les activités sociales organisées par les employeurs sont considérées comme efficaces pour développer des liens entre collègues par plus de trois quarts (77 %) des répondants québécois dont l’entreprise a organisé ce type d'événements. Quant aux mesures prises par les PME pour favoriser un milieu de travail plus sociable, les résultats diffèrent quelque peu entre le Québec et l'ensemble du Canada.

Les tendances sociales au bureau au Québec et au Canada
Conseil pour les RH : pour les entreprises où l’on pratique le télétravail de façon permanente, il existe des méthodes numériques pour faciliter le lien social. Dans notre enquête sur la santé mentale au travail menée en 2022, les employés des PME ayant organisé des événements ont constaté que les jeux et les quiz, ainsi que les réunions informelles et virtuelles, étaient efficaces pour créer des liens pour 44 % et 36 % des participants québécois, respectivement.

4. Surveiller les charges de travail

Le monde du travail a dû relever bien des défis au cours des dernières années, et plusieurs ont affecté la charge de travail des employés. Qu'il s'agisse de nouvelles stratégies mises en œuvre ou des problèmes de recrutement, plus d’un quart des employés québécois (28 %) ont signalé une augmentation de leur charge de travail lors de notre enquête de 2022 sur la santé mentale.

Non seulement les charges de travail exagérées empêchent de réaliser les objectifs prédéterminés, mais elles ont également un impact tangible sur le moral des employés. 26 % des employés québécois interrogés sont moins motivés depuis le début de la pandémie. Si les employeurs ne font pas tout ce qui s’impose pour réduire la pression sur les employés, ils risquent de voir bon nombre de leurs effectifs démissionner pour cause d’épuisement professionnel.

Il est cependant normal que les charges de travail évoluent selon l’état du marché. Pour éviter que les employés n’en souffrent, il convient de suivre la charge de travail de chacun. Grâce aux logiciels de gestion des flux de travail, la direction et les responsables RH peuvent suivre l'évolution des projets, identifier les goulets d'étranglement et répartir correctement les responsabilités professionnelles entre employés.

Conseil pour les RH : les PME comptant beaucoup d'employés peuvent avoir du mal à suivre la charge de travail de leurs nombreux collaborateurs. Ouvrir une ligne de communication entre les responsables et les employés permettra d’aborder les problèmes potentiels au cas par cas. Les réunions peuvent être planifiées une fois par semaine, toutes les deux semaines ou de façon moins régulière et les options virtuelles conviendront parfaitement à ceux qui travaillent à distance.

5. Préparer des avantages attrayants

Pour conserver votre avantage concurrentiel, attirer de nouveaux employés et conserver les collaborateurs existants, une culture d'entreprise forte est un atout incontournable. Si vous développez un lieu de travail axé sur le bien-être et la satisfaction des employés, ces derniers n’hésiteront pas à en parler autour d’eux et d’attirer à leur tour de nouveaux effectifs. 

D’après les spécialistes des RH au Canada (article en anglais), les employés placent l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée ainsi que la flexibilité parmi leurs priorités. Qui dit atmosphère saine, dit employés satisfaits, et notre enquête sur la santé mentale a révélé que les politiques de travail flexibles et l'accès à des professionnels de la santé mentale figuraient parmi les ressources les plus appréciées.

Tendances de la santé mentale au travail en 2022

Rien de tel qu’une prise de contact personnelle et individuelle pour vous assurer que vos investissements en matière de santé mentale sont appréciés et fructueux. Demander l'avis des employés peut vous donner un aperçu des initiatives intéressantes de leur point de vue.

Conseil pour les RH : les programmes d'avantages sociaux sont plus faciles à créer et à gérer lorsqu'ils sont organisés en un portefeuille d'avantages plutôt que d'être proposés séparément. Autorisez les employés à accéder et à s'inscrire aux programmes d'avantages sociaux depuis une plateforme centralisée, qui peut également être utilisée pour générer des informations sur les avantages sociaux les plus plébiscités, et donc les plus précieux.

En résumé : les 5 tendances RH à envisager

Les bouleversements, qu'ils soient visibles ou imprévus, sont inévitables sur le lieu de travail. Que vous souhaitiez recruter des effectifs ou limiter les fuites de cerveaux, certaines tendances RH conviendront mieux à certaines entreprises qu’à d’autres. Pour évaluer leur efficacité une fois qu’elles ont été implémentées, penchez-vous sur des outils qui offrent des fonctions de création de rapports.

Pour résumer, voici cinq recommandations fondées sur les tendances émergentes que nos recherches ont révélé :

Recommandations de projets RH en 2023
Vous cherchez un logiciel RH? Consultez notre catalogue!


Méthodologie : 

Cet article de Capterra sur les tendances dans les ressources humaines (RH) identifie 5 tendances qui sont le résultat d'une méta-analyse de plusieurs enquêtes menées par Capterra et ses sociétés affiliées.

Ce rapport comprend des données provenant d’enquêtes en ligne réalisées entre janvier 2021 et avril 2022. Chaque enquête a été envoyée à environ 1 000 individus, dont environ 200 résident au Québec.

Voici les critères de sélection des participants pour chacune des enquêtes utilisées pour ce rapport :

  • HR in the New Era Survey 2021 (Enquête de 2021 sur les RH dans la nouvelle ère) : les participants étaient des employés travaillant à temps plein ou à temps partiel pour des PME comptant entre 2 et 250 employés.
  • Digitalization Survey 2021 (Enquête de 2021 sur la numérisation) : les participants étaient des employés à temps plein ou à temps partiel, occupant soit des postes de niveau intermédiaire, junior ou stagiaire, soit des postes d'encadrement ou de direction dans des PME comptant entre 2 et 250 employés ayant mis en place au moins un processus numérique.
  • Mental Health in the Workplace Survey 2022 (Enquête de 2022 sur la santé mentale au travail) : les participants étaient âgés de moins de 65 ans et étaient des employés à temps plein ou à temps partiel, occupant des postes de direction, de gestion, de cadre supérieur, de niveau intermédiaire ou d'associé dans des PME comptant entre 2 et 250 employés et qui n'avaient pas changé de poste entre janvier 2020 et janvier 2022. 
  • Digital Monitoring Survey 2022 (Enquête de 2022 sur la surveillance numérique) : les participants étaient des employés à temps plein ou à temps partiel, qui ne sont pas fondateurs ou propriétaires de leur entreprise, et qui travaillaient dans une entreprise comptant au moins 2 employés. Ils ont été capables d’identifier ce que sont les outils de surveillance des employés après avoir consulté une définition.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos de l'auteur(e)

Tessa est analyste de contenu pour Capterra. Elle fournit des informations sur les logiciels aux PME locales. Citée par Globe and Mail, La Presse, Financial Post et Yahoo.

Tessa est analyste de contenu pour Capterra. Elle fournit des informations sur les logiciels aux PME locales. Citée par Globe and Mail, La Presse, Financial Post et Yahoo.