Comment les matériaux de construction durables peuvent aider votre entreprise

Publié le 2023-01-10 par Tessa Anaya et Dan Taylor

Les PME du secteur du bâtiment au Canada ont tout à gagner en adoptant des matériaux de construction et des techniques durables ainsi que différents aspects de l'écoconstruction. Dans cet article, nous examinerons les avantages et l'attention à apporter à la construction durable.

Comment introduire l'écoconstruction et les matériaux durables dans votre entreprise

Le secteur du bâtiment au Canada est en pleine mutation et de nombreuses entreprises suivent l'exemple du gouvernement en matière de construction durable. Grâce au soutien des pouvoirs publics, il est temps que les entrepreneurs en bâtiment s'adaptent et utilisent des matériaux de construction écologiques. Si vous n’envisagez pas l'utilisation des matériaux de construction durables, votre entreprise risque de perdre du terrain face à des constructeurs innovants qui répondent à l'évolution de la demande des clients en matière de maison et d'environnement plus sains.

Quels sont les matériaux de construction durables?

Les matériaux durables sont des matériaux de construction respectueux de l'environnement ou "verts" dans la mesure où ils sont naturels, durables, réutilisables ou recyclables, et où leur extraction ou leur transport ne nécessitent que peu d'énergie. Parmi les exemples de matériaux durables figurent la terre, le liège, le bambou, la paille et les matériaux recyclés.

De nombreux facteurs sont à l'origine des tendances en matière de construction durable, comme l'efficacité énergétique accrue, la croissance des marchés mondiaux, et les objectifs d'action climatique fixés par le gouvernement. Dans notre enquête de 2021 sur le développement durable, près d'un consommateur sur cinq (18 %) a déclaré que la durabilité revêtait une importance capitale lors d'un achat immobilier. Compte tenu des motivations axées sur le marché et du soutien du gouvernement, les entreprises du bâtiment devraient envisager d'intégrer des stratégies durables.

Voici quelques recommandations à l'attention des entrepreneurs du bâtiment pour qu'ils puissent s'adapter et soumettre des offres aux clients soucieux de leur environnement.

  • Choisissez le matériau durable qui convient le mieux à votre entreprise.
  • Utilisez un logiciel de gestion de chantier pour effectuer un suivi du produit.
  • Commencez à utiliser le nouveau matériau dans les six mois afin de remporter plus d'appels d'offres en intégrant à votre stratégie commerciale ces pratiques plus écologiques.
À quoi ressemble un logiciel d'appel d'offres pour le bâtiment?
Tableau de bord des matériaux de construction, de leurs coûts et des informations sur les sous-traitants dans ProEst (source)

En ce qui concerne le plan de construction durable, quels sont les matériaux de construction durables disponibles ? Et comment pouvez-vous commencer à les utiliser dans votre prochain projet de construction? Examinons chacune des options qui s'offrent à vous et déterminons si elles conviennent ou non à votre entreprise.

1. Le bambou

Si vous savez sûrement que le bambou est la nourriture préférée des pandas, vous ignorez peut-être qu’il possède aussi des caractéristiques très intéressantes pour la construction. Il est léger, solide et surtout c'est un matériau entièrement durable, car il peut être cultivé localement sans être importé.

Depuis des années, le bambou est utilisé pour la fabrication de meubles et même d'ustensiles, et il connaît une popularité croissante pour la création de structures solides et résistantes. 

La résistance du bambou est supérieure à celle de l'acier en poids, avec une résistance à la traction de 28 000 par pouce carré (soit 180 644 cm²) contre 23 000 (soit 148 386 cm²) pour l'acier. Bien que les coûts varient en fonction de chaque projet, les experts affirment que le bambou est presque toujours la solution la moins chère.

Le bambou peut également servir d'alternative aux barres d'armature, à l'acier et au béton.

2. Le liège

Le liège est un autre matériau léger, à la fois souple et résistant, capable d'absorber la pression et de reprendre sa forme initiale. Il atténue également le bruit, c'est pourquoi il est souvent utilisé dans les revêtements de sol et les sous-planchers. Il présente de nombreux autres avantages: il résiste au feu, il n'absorbe pas l'eau (et ne pourrit donc pas) et il peut être récolté sur les arbres sans les abattre.

Le liège présente cependant quelques inconvénients: il peut devenir cassant avec le temps et il provient souvent de régions lointaines comme le bassin méditerranéen, ce qui le rend plus cher avec un impact environnemental plus important (puisque les moyens de transport actuels génèrent le plus souvent des taux d'émission de carbone élevés). Cependant, le liège reste plus économique et plus écologique que les matériaux de construction qu'il remplace.

Le liège peut servir d'alternative au bois et au carrelage.

3. Le pisé

Le pisé n'est en aucun cas un nouveau mode de construction : il est en effet utilisé depuis des milliers d'années. Il connaît cependant un regain d'intérêt ces dernières années, car le secteur du bâtiment tend à se tourner vers le passé pour trouver un avenir plus durable.

Le pisé consiste à tasser des agrégats tels que du gravier, du sable et de l'argile entre des panneaux plats appelés coffrages. Parfois une petite quantité de ciment est utilisée pour augmenter la résistance de la structure.

Le pisé est une option particulièrement intéressante si ses composants peuvent être collectés sur place ou à proximité, ce qui réduit la consommation d'énergie requise pour son extraction et son transport. Vous pouvez même le renforcer avec des barres d'armature en bambou.

Ce matériau de construction durable peut servir d'alternative au béton.

4. Le ferrock

Le ferrock est un autre matériau doté d'une force énorme (5 fois celle du béton) et de propriétés similaires. Il s'agit d'une invention bien plus récente que le pisé.

Le problème avec le ciment que nous utilisons généralement pour lier le béton est qu'il produit d'importantes émissions de carbone, car la chaleur nécessaire pour traiter le calcaire s'élève à 1 538 degrés Celsius. Le ferrock utilise des matériaux de construction tels que la poussière d'acier recyclée et il est en outre capable d'absorber le dioxyde de carbone dans son processus de durcissement, ce qui en fait un matériau neutre en carbone.

Le principal inconvénient du ferrock est qu'il ne convient pas aux projets de grande envergure (comme les routes) et qu'il s'agit d'un matériau relativement nouveau sans les antécédents ni les risques connus du béton. Et ce n'est pas parce qu'il est durable qu'il est bon marché : le processus de production du ferrock peut s'avérer plus coûteux que celui du ciment.

Cependant, les clients peuvent être prêts à payer plus cher pour une structure utilisant des matériaux durables, ce qui permettra de compenser vos coûts.

Le ferrock peut servir d'alternative au béton.

5. Le béton de bois, de chanvre ou de cendres

Un certain nombre d'alternatives au béton ont fait leur apparition, utilisant une variété de matériaux différents comme le béton de bois, le béton de chanvre et le béton de cendres.

Le béton de bois est composé de sciure de bois mélangée au béton, ce qui le rend plus léger et plus durable. Il présente également une meilleure efficacité énergétique.

Le béton de cendres utilise des cendres volantes, un sous-produit de la combustion du charbon, à la place du ciment, remplaçant ainsi 97 % des composants typiques du béton par un matériau recyclé.

Le béton de chanvre est un matériau créé à partir des fibres de la plante de chanvre, qui est lié à de la chaux et utilisé pour créer une alternative solide et légère au béton.

Mais combien cela coûte-t-il? Les fabricants de béton de bois affirment que les coûts sont similaires à ceux des matériaux traditionnels. Cependant, ils notent que les économies dépendent largement des spécifications, et qu'il est idéal en remplacement de la brique.

De même, le béton de cendres et le béton de chanvre coûtent à peu près la même chose que les matériaux conventionnels dans la plupart des cas, et vous ne devez pas vous attendre à faire des économies avec ces types de matériaux de construction. Ils offrent l'avantage d'être durables et de proposer un bâtiment plus attractif pour l'acheteur moderne.

Ces matériaux servent d'alternatives au béton.

6. La paille

Les ballots de paille évoquent un retour en arrière de plusieurs milliers d'années. Pourtant ils sont parfaits pour remplacer les matériaux destinés à la construction des murs et peuvent être très isolants. La paille est économique, ce qui est excellent pour la rentabilité et c'est un matériau totalement durable. 

Un bâtiment en ballots de paille est généralement composé de rangées de ballots empilés sur une fondation, avec une barrière de protection contre l'humidité. Du bambou ou du bois peuvent être utilisés pour lier les murs de ballots ensemble.

On peut cependant citer quelques inconvénients à la paille, tels que sa vulnérabilité à la moisissure et l'espace important qu’elle occupe. Il est donc préférable d'utiliser les ballots de paille pour construire dans les zones sèches disposant de beaucoup d'espace pour s'étendre, et ne serait probablement pas adapté aux zones urbaines, ni aux zones humides.

Les maisons construites en ballots de paille peuvent en fait coûter un peu plus cher que celles construites avec des matériaux conventionnels, mais un bâtiment en ballots de paille s'avère généralement un peu plus économique, ce qui permet de réaliser de plus grandes économies d'énergie et de devenir très rentable à long terme.

Les ballots de paille peuvent servir d'alternatives au béton, au plâtre, à la fibre de verre et à d'autres matériaux utilisés pour bâtir des murs.

7. Le plastique, le bois et le métal recyclés

Les matériaux recyclés ne sont peut-être pas durables en soi, mais leur réutilisation l'est certainement. Vous pouvez tirer parti des plastiques recyclés, du bois recyclé et du métal provenant de sites de démolition et leur donner une seconde vie sur votre chantier. Cela permet de réduire vos émissions de gaz à effet de serre et de limiter les déchets de construction dans les décharges.

Les principaux inconvénients de l'utilisation de matériaux recyclés dans la construction se résument souvent au coût. Parfois il n'est tout simplement pas rentable de réutiliser des matériaux qui sont déjà bon marché. Cependant, dans certains cas, les gouvernements accordent des subventions. Vérifiez donc auprès de votre administration locale s'il existe des programmes susceptibles de réduire ces coûts.

Ces matériaux recyclés peuvent remplacer tous les matériaux couramment utilisés pour les applications suivantes: isolation, structure, tuiles, clôtures.

Incorporez des matériaux durables dans votre prochain projet

C'est le moment d'agir : les matériaux durables sont largement disponibles, et vous devriez pouvoir les introduire dans votre prochain projet de construction, même de manière limitée.

N'ayez pas peur de commencer modestement plutôt que de vous lancer à corps perdu. Voici quelques mesures à prendre pour donner plus de place aux matériaux durables dans vos projets :

  • Réunissez-vous avec votre équipe et passez ces alternatives en revue. Choisissez-en au moins une qui pourrait fonctionner dans votre prochain projet.
  • Élaborez un petit programme pilote pour vérifier si cela peut convenir à votre entreprise. Par exemple, si vous voulez tester les ballots de paille pour construire des murs, utilisez-les pour la première section du mur que vous construisez, puis décidez s'il y a lieu de l'étendre au reste du projet.
  • À la fin du projet, évaluez la façon dont vous avez utilisé les matériaux, puis organisez une réunion de suivi pour poser les questions ci-après afin de mesurer le succès des projets de construction durable: combien cela a-t-il coûté par rapport aux matériaux conventionnels? En quoi vos processus ont-ils été modifiés pour s'adapter à ce nouveau matériau? Est-ce un matériau que vous devriez utiliser régulièrement, ou devriez-vous vous tourner vers un autre matériau?
Vous cherchez un logiciel de gestion de chantier? Consultez notre catalogue!

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos des auteurs

Tessa est analyste de contenu pour Capterra. Elle fournit des informations sur les logiciels aux PME locales. Citée par Globe and Mail, La Presse, Financial Post et Yahoo.

Tessa est analyste de contenu pour Capterra. Elle fournit des informations sur les logiciels aux PME locales. Citée par Globe and Mail, La Presse, Financial Post et Yahoo.

Dan était analyste de contenu pour Capterra.

Dan était analyste de contenu pour Capterra.