15 ans à aider les entreprises canadiennes
à choisir le meilleur logiciel

VRM (Vendor Risk Management)

Les fournisseurs sont un élément essentiel des opérations commerciales quotidiennes, mais ils peuvent également être source de problèmes au regard des questions informatiques et des lois ou réglementations du secteur. Lorsqu'elles recherchent un nouveau fournisseur, les entreprises doivent évaluer le risque associé à chacun d'entre eux afin d'atténuer les effets négatifs potentiels sur leur activité. Pour y parvenir, des stratégies de VRM (Vendor Risk Management), c'est-à-dire de gestion des risques liés aux fournisseurs, sont utilisées. La VRM est un processus approfondi qui comprend généralement des processus tels que l'examen des mesures de cybersécurité du fournisseur, l'assurance qu'il peut rester conforme aux exigences du secteur (comme HIPPA pour les entreprises de soins de santé) et l'examen de ses politiques de notification des violations de données.

VRM (Vendor Risk Management) : ce que les petites et moyennes entreprises doivent savoir

La VRM peut être un outil précieux pour toutes les PME, mais elle est tout simplement indispensable pour celles qui veulent rester conformes aux lois sur la confidentialité telles que l'HIPAA. Les entreprises qui ne disposent pas des ressources nécessaires pour effectuer un processus VRM en interne peuvent externaliser le processus afin de s'assurer qu'elles collaborent avec les fournisseurs qui présentent le niveau de risque le plus faible.

Termes associés