Qu’est-ce que la gestion des risques dans un projet?

Publié le 2022-08-26 par Tessa Anaya

Découvrez pourquoi la gestion des risques dans un projet est cruciale, ainsi que les étapes pour anticiper et remédier aux imprévus et ainsi assurer le succès de vos projets.

Qu’est-ce que la gestion des risques dans un projet?

C’est tout à fait normal d’envisager l’échec quand on commence ou envisage de commencer un nouveau projet. C’est même une vision des choses partagées par bien des gestionnaires de projets.

Qui dit projet, dit risques; tout projet mal géré peut rapidement sortir de ses rails. Sans une gestion des risques appropriée, les projets peuvent être repoussés ou devenir bien plus coûteux, ce qui repousse les dates de livraison, fait exploser le budget et peut mettre en danger le projet dans son ensemble.

Si vous êtes gestionnaire de projets, la meilleure façon de gérer les risques est de se préparer à toute éventualité et d’implémenter des stratégies pour les limiter. C’est pourquoi aujourd’hui la capacité de gérer les risques fait partie des compétences clés que les employeurs recherchent au moment de recruter des chefs de projets.

Dans ce guide, nous allons vous expliquer tout ce qu’il y a à savoir sur la gestion des risques dans le cadre d’un projet. Tout d’abord, il faut comprendre la complexité des risques dans ce contexte.

Qu’est-ce qu’un risque, dans un projet?

Un risque désigne un problème qui pourrait avoir un impact négatif sur la réussite de vos projets. Un risque peut être provoqué par des facteurs internes ou externes. Par exemple, un fournisseur qui ferme boutique ou un collaborateur expérimenté qui démissionne constituent tous deux des risques.

Qu’est-ce que la gestion des risques dans un projet?

La gestion des risques dans un projet désigne le processus d’identification, d’évaluation et de réponse à des risques qui peuvent affecter l’avancement et la livraison de vos projets.

En résumé, la gestion des risques dans un projet vise à limiter les risques existants ou potentiels. Pour ce faire, il convient d’identifier les causes profondes des risques et de minimiser leur impact, s’il n’est pas possible de les éliminer complètement.

Pourquoi peut-on avoir besoin d’une stratégie de gestion des risques dans un projet?

En tant que gestionnaire de projets, l’identification et l’évaluation des risques font partie intégrante de vos responsabilités. Cela vous permet de hiérarchiser vos efforts de gestion de projet. Si une évaluation révèle que l’impact d’une menace peut être particulièrement lourd, vous pouvez implémenter des mesures pour éviter ou éliminer ces risques en amont.

Pour tout projet, quel qu’il soit, il existe bien des risques à prendre en compte. Cependant, les risques les plus importants sont généralement liés au calendrier du projet, au coût, à la qualité, aux outils technologiques et aux ressources.

  • Risque lié au calendrier : le projet peut ne pas être livré à temps.
  • Risque budgétaire : le coût total du projet peut excéder le budget initial.
  • Risque lié à la qualité : la qualité finale du projet peut ne pas atteindre les critères définis.
  • Risque lié à la technologie : les outils technologiques du projet peuvent ne pas remplir leurs obligations.
  • Risque lié aux ressources : les membres de l’équipe peuvent ne pas avoir le temps ou les compétences nécessaires pour terminer le projet.
Conseil pour les PME : tirez parti des logiciels de gestion intégrée de risques pour déterminer les menaces tôt dans le processus, identifier les risques à impact fort, et améliorer la prise de décision en consolidant les processus de gestion des risques et d’analyse de données.

Exemples de risques courants dans la gestion de projet

Passons en revue les types de risques les plus couramment rencontrés dans la gestion de projet. Nous avons inclus des exemples pour plus de clarté.

Risques individuels

Ce sont des événements qui peuvent affecter la qualité, le coût, la date de livraison et/ou l’étendue d’un projet. Par exemple, vous n’avez pas assez de ressources et devez gérer des congés maladie ou des absences programmées pendant la saison haute.

Risques globaux

Ces risques se réfèrent à l’impact des incertitudes sur le projet dans son ensemble. Les risques globaux incluent des risques individuels compilés ainsi que d’autres sources d’incertitudes. Par exemple, il y a une catastrophe naturelle, une guerre est déclarée ou un gouvernement modifie une politique qui vous concerne.

Risques de variabilité

Ces risques sont associés aux fluctuations ou aux imprécisions affectant l’offre, la demande, la qualité, les prix, etc., capables d’avoir un impact sur le projet. Par exemple, le prix des matières premières a explosé ou vous devez choisir un nouveau fournisseur pour un composant crucial.

Risques d’ambiguïté

Ces risques proviennent d’un manque de clarté dans les critères du projet, ce qui peut provoquer des erreurs. Par exemple, le client vous fournit des critères inexacts ou les membres de votre équipe n’ont pas tous compris la même chose concernant l’étendue du projet.

5 étapes pour gérer les risques d’un projet

Tout projet comprend des risques; et s’il est impossible de tous les éliminer, vous pouvez cependant limiter leur impact. Les étapes suivantes vous aideront à réduire et gérer les risques inhérents à votre projet.

1. Identifiez les menaces

Pour commencer, identifiez tous les risques qui pourraient affecter la date de livraison ou les objectifs de votre projet. Cela inclut l’analyse du plan de projet dans son ensemble et l’identification de menaces.

Pour ce faire, prévoyez des sessions de remue-méninges avec votre équipe de projet ainsi que les parties prenantes. Une fois que vous avez identifié les risques, classez-les dans un registre des risques. Vous pourrez ainsi les suivre et consulter des données utiles telles que leur durée, leur impact, leur degré de sévérité et leur état.

2. Analysez les risques identifiés

Ensuite, analysez les risques pour comprendre comment et dans quelle mesure ils pourraient affecter votre projet. Concentrez-vous sur une analyse quantitative et qualitative. Une analyse quantitative des risques assigne une valeur numérique au pourcentage de probabilité que ce risque vous affecte, tandis qu’une analyse qualitative identifie et évalue des risques autrement non quantifiés. Les deux vous aident à mettre en exergue les risques qui requièrent une attention immédiate.

Au moment d’évaluer les risques, prenez trois facteurs en compte: la probabilité qu’un événement se produise, l’impact de cet événement et la vulnérabilité ou la mesure dans laquelle cet événement peut être contrôlé. Cela vous aidera à comprendre le niveau de risques globaux et préparer des mesures de réduction des risques.

3. Créez un plan de réponse

Maintenant que vous avez identifié et analysé les risques, préparez une stratégie de réponse qui doit inclure la façon dont vous prévoyez de gérer les risques prioritaires. Ce plan doit être réalisable, pratique et personnalisé selon les critères de votre projet.

Il y a quatre façons de gérer les risques: le transfert, l’atténuation, l’évitement et l’acceptance. Créez un plan de réponse selon votre tolérance aux risques.

Conseil pour les PME : tirez parti des logiciels de gestion de projets pour gérer les risques de façon adéquate. Un outil de gestion de projets avec des fonctionnalités de gestion des risques vous aidera à créer un répertoire centralisé des données liées aux risques.

4. Implémentez le plan de réponse

Une fois que vous avez conçu votre plan de réponse, il est temps de le mettre en œuvre. Pour ce faire, les membres de l’équipe et les parties prenantes doivent être coordonnés de façon précise. Assurez-vous que tous connaissent la nature des risques et savent ce qu’il faut faire pour les limiter.

Pour implémenter ce plan, désignez un responsable pour chaque étape afin d’assurer la continuité du projet et éviter toute confusion. Au fur et à mesure que le projet avance, gardez un œil sur les risques et modifiez le plan de réponse en fonction.

5. Suivez et évaluez les risques

La gestion des risques n’est pas une activité ponctuelle, mais un processus continu à réviser régulièrement. C’est pour cette raison que vous ne devez jamais cesser de suivre et d’évaluer les risques d’un projet. Vous pourrez ainsi contrôler le taux de réussite des mesures d’atténuation et les modifier si besoin.

Astuces pour assurer une bonne gestion des risques dans un projet

Quand il s’agit de garantir la réussite d’un projet, il y a plusieurs bonnes pratiques à suivre :
  • Comprenez clairement les risques impliqués dans votre projet. Vous pourrez ainsi concevoir un plan d’atténuation des risques personnalisé selon les besoins de votre projet.
  • Confiez la gestion de chaque risque identifié à un membre de votre équipe. Vous saurez ainsi que chaque risque est sous surveillance.
  • Concevez un plan pour gérer chaque risque identifié. Vous pourrez ainsi garantir que votre projet reste dans les rails et éviter tout problème potentiel.
  • Suivez les risques au cours du cycle de vie du projet et réalisez des modifications au fur et à mesure. Cela peut faire toute la différence entre la réussite et l’échec.
  • Préparez-vous à passer à l’action si un risque se matérialise. Avec un plan en place, vous pourrez gérer rapidement et efficacement tout problème qui surgit.

La réussite d’un projet dépend d’une gestion des risques pertinente

N’oubliez pas qu’un plan de gestion des risques bien conçu peut assurer la livraison en temps et en heure de votre projet.

La gestion opportune des risques contribue à la réussite du projet en identifiant et en atténuant les risques avant qu’ils se matérialisent en problèmes bien réels. En adoptant une approche proactive à la gestion des risques, vous pourrez éviter les pièges courants et les retards coûteux. Révisez votre processus de gestion des risques au cours du cycle de vie du projet pour assurer la réussite de votre projet.

Vous cherchez un outil de gestion des risques? Consultez notre catalogue!

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos de l'auteur(e)

Analyste de contenu pour Capterra, elle prodigue aux PME les conseils leur permettant d'améliorer leur organisation. Diplômée de l'Université du Michigan, elle vit à Barcelone.

Analyste de contenu pour Capterra, elle prodigue aux PME les conseils leur permettant d'améliorer leur organisation. Diplômée de l'Université du Michigan, elle vit à Barcelone.